Leur histoire...

Prédestiné à devenir avocat, Nicolas prend un virage à 180 degrés et quitte les bancs de la fac de droit pour se tourner vers la vigne.

Il met le pied à l’étrier dans le Beaujolais, en appellation Moulin à vent en 2007. Il retourne ensuite sur sa terre natale faire ses classes à Patrimonio chez Antoine Arena, Muriel Giudicelli, puis devient chef de culture du Domaine Leccia. Grâce à la générosité d’Henri Orenga de Gaffory qui lui prête cinq hectares, il produit ses premiers vins sur les terroirs de Pastoreccie et Porcellese.

En 2015, il reprend une vieille cave sur la route d’Oletta. Il effectue un travail de forçat pour la retaper. « La peinture était encore fraiche lorsque nous avons rentré nos premiers raisins » raconte-t-il avec émotion.

Aujourd’hui à la tête de 15 hectares, il travaille ses vignes dans le strict respect de la terre, certifié Agriculture Biologique sans besoin de le revendiquer pour autant. Sa quête? Faire parler ses terroirs tout en subtilité. Des vins Corse souples au caractère bien trempé, c’est possible 

Partagez

Partagez avec vos amis